Rémunération : comment ne pas se faire avoir en entretien de recrutement ?



Inscrivez-vous ou connectez-vous pour voir le micro-cours
3:13

Résumé du micro-cours


L’objectif de cette vidéo est de voir quelles possibilités de négociation sont envisageables en entretien de recrutement. Alors que 51% des français s’estiment mal payés, est-on vraiment en position de force lors d’un entretien pour négocier ?

Premier élément, il est important de comprendre la position du recruteur pour mieux déterminer ses propres marges de négociation. Le coût total d’un salarié. En effet, vous couter pas loin de deux fois votre salaire net à votre employeur. En soi, il faut compter votre salaire mensuel net x 1,82. Pour bien amener la question de la rémunération, il faut donc montrer ce que vous pouvez lui apporter. Attention à préciser si vous parlez d’un salaire brut ou net, pour éviter toute confusion. Il est toujours difficile de revenir sur ses prétentions salariales évoquées. Autre nuance, préparez-vous à ce qu’on parle en salaire mensuel, annuel.

Comment déterminer ses prétentions salariales ?

Lors de votre préparation d’entretien, il est important de bien vous renseigner sur les salaires pratiqués. Pour cela, on considère le poste, la région (des écarts importants peuvent exister entre régions), mais aussi le secteur d’activité et votre niveau d’expérience. Vous trouverez de nombreuses sources d’informations sur les salaires sur le net. Il est vrai que si on est sur un marché concurrentiel et avec peu d’expérience, les arguments seront plus réduits.

Y a-t-il un risque à proposer une rémunération trop élevée ?

En observant les salaires généralement pratiqués et en argumentant sur ce point, mais aussi sur ce que vous pourrez apporter à l’entreprise, le risque est assez limité. Pour autant, il faudra montrer une certaine ouverture à votre interlocuteur. La négociation est le fruit d’un accord entre les deux parties. Il ne faudra pas non plus négliger la loi de l’offre et de la demande. Autrement dit, si vous débutez et que vous êtes dans un secteur concurrentiel, vos marges de négociation seront plus faibles. Ne négligez pas non plus les éléments comme les parts variables, ou encore les avantages liés à la fonction qui font partie intégrante de la rémunération.

A quel moment doit-on en parler ? Doit-on attendre que le recruteur en parle ? Evitez d’en parler en début d’entretien. Vous devez d’abord convaincre par vos atouts pour ensuite aborder cette question. Privilégiez donc la deuxième patrie d’entretien ou encore le deuxième entretien. Si le recruteur ne l’aborde pas, vous pouvez prendre l’initiative d’en parler. Pour les professions demandant des capacités de négociation, comme commercial par exemple, cela est important. Vous pouvez ainsi lui demander quel est le salaire envisagé pour ce poste ? Si jamais le poste inclus une part variable, il faudra vous renseigner sur les objectifs à atteindre et évaluer leur faisabilité.

Si jamais la proposition est basse ? Votre argumentation est importante. Peu importe pour le recruteur de savoir que vous avez un crédit à rembourser. Même si cela est bien évidemment à considérer pour vous, votre interlocuteur est sur une logique différente, celle de gestion d’entreprise. Les enjeux ne sont pas de même nature. Pour le convaincre, vous devez montrer ce que vous allez lui rapporter. Souvenez-vous, vous lui coutez deux fois votre salaire net. Réfléchissez en court et moyen terme. Qu’est-ce que ce poste vous apporte ? Vous permettra-t-il une évolution dans l’entreprise ? Dans ce cas, une augmentation pourra être envisageable. Il est important de montrer que vous vous projetez dans le poste. Si toutefois cela n’est pas possible dans l’entreprise, cette étape vous permettra-t-elle d’évoluer par la suite dans d’autres postes et d’autres entreprises ? Avez-vous d’autres propositions ? Enfin, n’oubliez pas de laisser une porte ouverte à une réévaluation ultérieure de votre salaire par exemple 6 mois ou un an. Il est parfois plus facile de négocier ultérieurement, une fois qu’on a pu démontrer ses atouts en poste. En conclusion, pour bien gérer cette partie d’entretien, bien se préparer en amont et montrer une certaine ouverture face à votre interlocuteur vous permettra de bien engager cette question.

Questions, commentaires ou remerciements


Anonyme
22 octobre 2017, 04h46
Vous devez être connecté pour poster un nouveau commentaire.
ALAIN K.
28 novembre 2016, 09h23
merci de ces commentaires.
Une remarque: vous avez abordé le sujet concernant "salaire net" et "salaire brut". Il serait opportun d'indiquer quel est grosso modo le pourcentage à ajouter au salaire net pour obtenir le salaire brut (suivant le montant du salaire net, il faut ajouter 23 à 30%). Il existe sur le Net, des applications qui permettent de calculer ce pourcentage).
Cordialement.
Répondre