Les pièges de l'entretien de recrutement



Inscrivez-vous ou connectez-vous pour voir le micro-cours
5:34

Résumé du micro-cours


L’entretien d’embauche comporte de nombreux pièges. Certains d’entre eux sont néanmoins très prévisibles. Fabrice Coudray, Director chez Robert Half Technologie, vous aide à tout imaginer pour les éviter.

A travers ce cours, vous apprendrez à déjouer tous les pièges que peuvent vous tendre un recruteur pendant l’entretien d’embauche. Par exemple, il est essentiel, avant de vous y rendre, de vous être renseigné au préalable sur l’entreprise, sa stratégie, ses produits et/ ou services, ses projets, sa philosophie… Car, à coup sûr, la question « que connaissez-vous de nous ? » vous sera posée. Il serait bien malheureux de ne pas savoir y répondre. De même si vous possédez le nom et le titre de la personne que vous allez voir, enquêtez en amont sur son parcours professionnel. En fin d’entretien, il sera, en effet très valorisant pour votre interlocuteur (et par ricochet pour vous !) d’évoquer ses expériences passées.

Même si c’est très rare, vous pourrez parfois avoir affaire à des questions d’ordre politique ou religieuse. Ne tombez pas dans le piège qui consiste à prendre une position trop ferme. Préférez éluder la question en répondant par exemple : « Si cela ne vous dérange pas, je préfère ne pas répondre ». Gare aussi aux excès de familiarité ! Certes, cela ne proviendra pas de vous, mais le recruteur peut être tenté de vous amener sur ce terrain. Dans ce cas, prenez vos distances tout en restant poli. Pendant l’entretien, vous devez garder votre self-control en toutes circonstances. La personne qui se trouve en face de vous peut jouer la carte de l’impertinence, de la provocation ou encore haussez le ton. Restez zen, détendu, continuer à sourire, à répondre calmement. Cette technique n’a qu’un but : vous déstabiliser.

Parmi les pièges le plus communs : le niveau linguistique. Ne le survalorisez pas ! Le recruteur, en lisant votre CV, pourrait très bien décider de vous tester. Idem pour le salaire. Vous parlez à un professionnel qui possède des benchmark et qui, en vous posant quelques questions, connaîtra à quelques euros près la valeur de votre travail. Par ailleurs, le salaire n’est pas un sujet tabou. Si vous êtes en entretien, c’est bien que l’entreprise a besoin de vos services. Et comme l’on dit : « tout travail mérite salaire ». Il est impératif au préalable d’avoir réfléchi à ce sujet souvent évoqué lors d’un deuxième entretien. Vous devez très précisément savoir le montant de la rémunération espérée pour pouvoir le négocier au mieux.

Attention à ne pas tomber dans la critique facile par rapport à votre ancien employeur. Imaginez que le recruteur soit votre futur patron, il n’apprécierait pas demain que vous le critiquiez de la même façon. Pour autant, ne mentez pas sur les causes réelles de votre départ. Tout se sait un jour. Mais vous n’êtes pas obligé de vous épancher sur le sujet trop longtemps.

Questions, commentaires ou remerciements


Anonyme
21 août 2017, 21h31
Vous devez être connecté pour poster un nouveau commentaire.
Nadine L.
25 octobre 2016, 11h13
Des questions abordées lors d'un entretien auxquelles je n'ai pas été confrontée jusqu'ici. merci pour ce complément de préparation.
Répondre
ludovic C.
2 novembre 2015, 15h44
très bien fait pour la préparation du hors "compétence" au poste.
Répondre
Marie-Pierre D. D. L. D.
14 février 2015, 16h37
Merci
Répondre