L'intérim, une piste à ne pas négliger



Inscrivez-vous ou connectez-vous pour voir le micro-cours
3:31

Résumé du micro-cours


Historiquement et depuis de nombreuses années, le mot précarité est associé à l’intérim. À tort, car la précarité, c’est de ne pas travailler du tout.

D’après Fabrice Coudray, Director chez Robert Half Technologie, l’intérim permet de préserver une donnée très importante, à savoir son employabilité. Bien entendu, vous devez choisir vos missions pour que celles-ci soient cohérentes avec la direction que vous voulez impulser à votre carrière. Il ne faut pas oublier que l’intérim peut être vu comme un tremplin vers le job idéal de demain…

Aujourd’hui, on ne peut pas réserver l’intérim aux seuls jeunes diplômés et aux débutants. Vous pouvez y recourir à tous les âges et à tout moment de votre parcours professionnel. Cette solution constitue en effet une méthode très pratique pour accéder à l’emploi. D’ailleurs, l’intérim peut être considéré comme un bon moyen d’obtenir un CDI. En effet, 60 % des missions d’intérim aboutissent à un contrat à durée indéterminée. La raison ? L’entreprise qui utilise un intérimaire finit par bien le connaître. Si son profil correspond aux attentes, ce dernier peut très bien signer un contrat en CDI même si cela ne se fait pas immédiatement.

Maintenant, imaginez-vous en milieu de carrière. Vous avez peut-être envie de faire un break, de vous détacher d’une vie professionnelle stressante… Vous pouvez dans ces conditions imaginer pendant une ou deux années de partir en voyage et de profiter de la vie. Mais si vous avez besoin de travailler, l’intérim, ici aussi, est une solution à envisager. Surtout si vous ne souhaitez pas vous lancer dans une mission au long terme comme un CDI. Par ce biais, vous pouvez tenter de nouvelles expériences sans trop prendre de risques. Beaucoup de cadres, de non cadres et de personnes expérimentées assurent ainsi une transition de carrière souvent réussie.

Autre atout de l’intérim : la garantie d’être payé par l’agence qui vous emploie. Dans une conjoncture économique difficile, c’est un point très important dans la mesure où toutes les entreprises ne peuvent pas garantir aujourd’hui cette sécurité financière.

En conclusion, retenez que tout ce qui permet un retour à l’emploi est bénéfique. L’intérim en fait partie. Soyez simplement exigeant quant au choix des missions que vous serez amené à réaliser. Elles doivent apporter une plus-value à votre cursus professionnel.

Questions, commentaires ou remerciements


Anonyme
22 octobre 2017, 04h43
Vous devez être connecté pour poster un nouveau commentaire.
Micheline F.
29 septembre 2015, 11h44
Bonjour,
J'ai pratiqué l'intérim pendant plus de 9 ans et je conseille aux personnes atteignant les 45/50 ans de se "ranger" en cherchant un CDI pour chercher à atteindre leur retraite car il devient très difficile, quand on atteint cette tranche d'âge (et c'est pire encore plus tard), de trouver des missions et ce même si l'on a acquis de très bonnes compétences.
Répondre